L'inscription de la croix comme un carré magique

I. Introduction

II. Les huit points de coin

III.Les 12 médiales du BC

a) Les proportions arithméthiques

b) Voyelles et consonnes

 

I. Introduction

1.      En automne, j'ai reçu d'un expert français de gématrie, Monsieur Rémi Schulz, un carré magique de l'inscription de la croix. Après avoir déterminé la valeur 326 pour IESUS NAZARENUS | REX IUDAEORUM Jésus de Nazareth, Roi des Juif, il a trouvé que pour une fois la valeur 1 pour A pouvait être omise, si on arrange les deux couples des mots à la forme de la croix. Le nombre 325 = 25*13, cependant, est la somme des nombres de 1-25:

On peut arranger les nombres 1-25 dans un carré 5x5 de sorte que la somme des nombres horizontaux, verticaux et diagonaux donne à chaque fois 65 = 5*13.

De l'ordre 5, il y a un grand nombre.

2.      Comme pour le carré de l'inscription de la croix pas seulement les valeurs numériques, mais aussi les valeurs de facteurs ont de l'importance, les deux valeurs de lettres figurant sont exposées:

lett.

A

D

E

I

M

N

O

R

S

V

X

Z

sm

VN

1

4

5

9

12

13

14

17

18

20

21

23

157

VF

1

4

5

6

7

13

9

17

8

9

10

23

115

272 = 16*17; 16+17 = 33

272

3.      Si le milieu du carré forme le nombre 13, il est possible d'occuper à chaque fois deux positions symétriques, au total 12, avec la somme complémentaire de 26 :

11

22

19

10

3

2

14

25

18

6

9

5

13

21

17

20

8

1

12

24

23

16

7

4

15

Un carré de 25 points d'intersection ou panneaux contient 6 groupes de positions symétriques comparables:

Sous forme de tableau, on reçoit les rangements suivants:

groupe

MP

G2

G3

G4

G5

G6

Sm.

points

1

4

4

4

4

8

25

Le carré magique de l'inscription de la croix suffit aux critères de ces 6 groupes, car la somme de chaque groupe est divisible par 13 et donne le nombre de positions symétriques respectives.

4.      Monsieur Schulz a déterminé avec un programme d'ordinateur à peu près 90 carrés magiques pour l'inscription de la croix. Dont un surpasse tous les autres en régularité.

Il se pose la question quelle importance cet un carré choisi a. Ce qu'on perçoit comme grandement raisonnable, est-ce seulement un hasard? Ou y a-t-il un plan sur lequel tout ce qui est concevable et historique est rangé d'une manière parfaite, un ordre existant indépendamment de la cognition humaine? Si cela semble pas impossible, on peut analyser la structure du sens de ce carré de lettres sans réserve.

II. Les huit points de coin

1.      Les points de coin des deux bordures de carré (BC) concentriques sont occupés à chaque fois par les lettres IESV. A chaque fois deux lettres sont arrangées diagonalement dans la (BC) extérieure et intérieure. La lettre I du carré intérieur se joint diagonalement à gauche à la lettre V de la BC extérieure.

Le sens de lire est adapté au Carré SATOR commençant horizontalement avec ROTAS et, par conséquent, est à lire verticalement d'en bas à gauche à en haut.

Les 4 lettres de coin de la BC intérieure sont basculées de 90° en sens antihoraire en face leur arrangement dans la BC extérieure. De cette manière chaque diagonale séparée contient les 4 lettres du nom:

S

E

O

Z

E

A

E

X

V

S

R

R

N

A

R

V

S

N

I

E

I

V

D

M

V

Si on lit maintenant les 4 lettres de coin d'en haut à gauche en sens horaire, on reçoit le mot latin SEVIj'ai semé. En effet, Jésus se compare avec un semeur qui sème le mot de Dieu (Mk 4,14).

2.      L'arrangement des 4 lettres de cette manière est seulement possible parce qu'ensemble elles forment la valeur numérique (VN) 52. La VN moyenne est alors 13 par lettre. Le nombre 13 indique dans les lettres uniques le secret d'un Dieu dans trois personnes.

La somme des facteurs (SF) du nom IESV est 28 = 4*7, ce qui forme la SF:SN – relation 4*(7:13). De 7 et 13 points consiste l'hexagone ou bien l'étoile de la Tétraktis, de 7*13 = 91 la somme des nombres 1-13.

Les faces des deux cercles concentriques se comportent entre elles comme 1:3, une autre référence à l'un Dieu dans trois personnes.

3.      Les points de coin diagonaux sont les fins les plus extérieures d'un carré. On pourrait considérer la bordure de carré intérieure comme la terre et celle de l'extérieure comme le ciel. IESV comme la forme de vocatif de IESVS est ainsi l'appel et la glorification dans le ciel et sur la terre. Comme deuxième personne divine, Jésus - par son incarnation, sa vie sainte et sa mort de victime sur la croix - a réconcilié le ciel et la terre. C'est par lui qu'une nouvelle communauté durable avec Dieu est devenue possible.

Les lettres N et S ont toutes les deux les mêmes SN+SF 26: 13+13; 18+8. Si on inclut la lettre N du point central, on peut former pour chaque diagonale le mot VENIStu viens. Il a la même SN+SF 106 que IESVS (70+36). Conformément au plan divin éternel de guérison la deuxième personne divine devait venir chez les hommes.

Les lettres du mot VENIS apparaissent aussi dans la quatrième ligne horizontale du quarré comme VSNIE.

III. Les 12 médiales de la BC

a) Les proportions arithmétiques

1.      L'ordre intérieur de groupes de nombres se manifeste dans la somme de leur valeur des facteurs (VF). A la somme des nombres (SN) 325 s'additionne la somme des facteurs (SF) 224. Les deux ont ensemble la valeur 549 = 9*61: De 9 éléments, 5 points et 4 lignes, consiste le repère:

61 est la VN pour CRVXcroix.

2.      Entre deux lettres de coin de la bordure de carré se trouvent à chaque fois 3 lettres. Sans les points de coin elles forment une sorte d'un carré arrondi et ensemble avec l'axe moyen une autre forme de la croix.

S

E

O

Z

E

 

 

5

14

23

 

A

E

X

V

S

 

1

 

17

 

18

R

R

N

A

R

 

17

13

13

21

17

V

S

N

I

E

 

20

 

1

 

5

I

V

D

M

V

 

 

20

4

12

 

3.      Dans l'accouplement horizontal et vertical à chaque fois 6 lettres ont les valeurs suivantes:

 

SN

SF

Sm.

 

SN

SF

Sm.

Tot

g.

38

27

65

h.

42

37

79

144

d.

40

30

70

b.

36

20

56

126

 

78

57

135

 

78

57

135

 

A chaque fois deux côtés opposées ont des SN et des SF identiques et sont ainsi attribuées parfaitement entre elles. De ce fait d'autres contextes nombreux résultent, qui doivent être conçus peu à peu maintenant.

Les SN et SF identiques permettent la relation 3*(26:19) = 3*45.

La relation des sommes 126:144 = 18*(7:8) indique dans ses ratios le losange à bordure double 7 points et 8 lignes.

4.      La partie 3 a montré comme les sommes des facteurs et des nombres se correspondent parallèlement. En ce qui concerne leur somme totale 9*61 les SN+SF des 4*3 = 12 médiales occupent 30 de 61 parties. 12+1 = 13 lettres restent encore. Et aussi le nombre de leur parts de la SN + SF et plus grand à 1, de sorte qu'ainsi la relation 270:279 = 9*(30:31) correspond aux 12:13 lettres. La croix intérieure de 5 lettres est ainsi liée avec les 4*2 = 8 lettres diagonales à une unité. Du milieu de la croix le nom du rédempteur brille aux 4 fins de la terre et du ciel et englobe avec les lettres reposant entre elles tous les espaces.

S

E

O

Z

E

A

E

X

V

S

R

R

N

A

R

V

S

N

I

E

I

V

D

M

V

De 5+8 lettres consistent les noms IESVS CHRISTVS avec les VN 70+112 = 182 = 13*14. La SN des 13 lettres du carré est 13*13 , ce qui forme ensemble la relation 13*(14:13) = 13*27.

Si les noms IESVS CHRISTVS correspondent aux 5 lettres de la croix et aux 8 lettres de coin, on reçoit une autre proportion arithmétique:

5 let.

SN

8 lettres

SN

Sm.

NRXAN

65

IESV IESV

104

169

IESVS

70

CHRISTVS

112

182

 

135

 

216

351

135:216 = 27*(5:8)

Le nombre 135 devient, par l'addition de 216, le renversement 351. Le nombre 351 est la somme des nombres de 1-26, et a une signification particulière, par exemple à cause des 26 éléments de l'octaèdre. C'est de 26 nombres que les noms de la Trinité PATER FILIUS SANCTUS SPIRITUS consistent.

5.       La SN+SF des 4 lettres médiales de la BC extérieure (RORD) est 52+47 = 99, celle des 8 lettres flanquant 104+67 = 171. Leur relation entre elles est 9*(11:19). Des repères avec 1-3-3 points de centre correspondent aux ces trois nombres :

b) Voyelles et consonnes

1.      Les valeurs de lettres du quarré suivant remplissent les conditions d'un carré magique parfait pour autant qu'au moins les sommes des 6 groupes de positions symétriques soient divisibles en 13. Si on veut trouver pour les valeurs des bordures 4*3 de plus petites sommes divisibles par 13, on devra essayer. La recherche a cependant un succès immédiat, si on les divise dans l'ordre de voyelles et consonnes. Il se montre que les côtés du carré attribués entre elles réalisent pour les deux groupes de lettres des sommes divisibles par 13 de trois valeurs de lettres.

S

E

O

Z

E

 

 

5

14

23

 

A

E

X

V

S

 

1

 

17

 

18

R

R

N

A

R

 

17

13

13

21

17

V

S

N

I

E

 

20

 

1

 

5

I

V

D

M

V

 

 

20

4

12

 

 

 

Voyelles

Consonnes

 

 

ZS

FS

 

ZS

FS

Vert.

AVE

2*13

15

RRS

4*13

42

Hor.

OVE

3*13

23

ZDM

3*13

34

 

 

5*13

38

 

7*13

76

2.       Les points et lignes d'un axe de l'hexagone et d'un côté de la Tétraktis ensemble correspondent à la composition des nombres 5 et 7:

La SF des voyelles et consonnes forme la relation 38*(1:2).

3.      Le jeu de mots AVE OVE frappe tout de suite. OVE est l'ablatif de OVIS – brebis. OVIS est ici un synonyme pour AGNUS – agneau. Dans la quatrième chanson du valet de Dieu Jesaja 53,7 emploie parallèlement les deux notions:

Comme un agneau qu'on mène à l'abattoir, et comme une brebis devant ceux qui

qui la tondent, lui aussi, il n'a pas ouvert sa bouche.

Quand Jésus désire le baptême de Jean, celui-ci converge vers lui et dit:

Voyez, l'agneau de Dieu qui emporte le péché du monde (Jean 1,29).

AVE comme un salut fonde une communauté entre celui qui salue et celui qui est salué. Par sa mort sur la croix, Jésus a crée une nouvelle communauté entre les hommes. AVE OVE - Le bonheur et la bénédiction par l'agneau est pour ainsi dire un appel de reconnaissance résonnant à travers le cosmos entier, comme cela est exprimé dans l'Apocalypse de Jean 5,12:

(Une multitude d'Anges criaient à pleine voix:) Digne est l'Agneau égorgé de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l'honneur, la gloire et la louanges.

AVE OVE peut être considéré comme un complément du double nom IESV indiquant ce que nom signifique.

4.      Les mots CRVXcroix, MORSmort et OVISbrebis ont à chaque fois la VN 61. Face à eux, il y a le mot VITA – vie avec la VN 49. Les chiffres seuls des deux VN se complètent complémentairement à 10 (6+4, 1+9). La mort et la vie forment alors une unité.

 

Élaboré en février 2008

Traduit en décembre 2008 par un ami

index